Une touche d’Amsterdam à Annecy

Hello !

Aujourd’hui – et malgré le froid glacial dehors ❄❄❄ – j’ai enfin pu prendre quelques photos de ma dernière cousette : le blazer Amsterdam de Orageuse Patterns.

Et ce que je peux déjà vous dire, c’est que c’est la 1ère fois que je couds un patron Orageuse Pattern mais certainement pas la dernière (d’autant plus que leur dernière collection est vraiment canon, attendez-vous à retrouver bientôt une blouse ou une robe Bristol) !

Une veste/un manteau doublé ? J’y vais mais j’ai peur…

Imaginez… C’était mon premier projet veste doublée et je n’arrêtais pas d’entendre « Oula, avec une doublure… Bon courage ! ». Ajoutez à cela l’alerte au début des instructions indiquant un niveau de difficulté maximal (comme un panneau qui fait peur à l’entrée d’une piste noire) et mon cœur qui a presque défailli quand j’ai vu le nombre de pièces différentes à découper dans le tissu, la doublure et le thermocollant (et oui, le découpage du tissu, c’est vraiment une corvée), et imaginez mon état d’esprit (indice : 😱)…

Bref, j’ai quand même fini par me lancer avec une belle flanelle ocre à pois de chez Cousette sur laquelle j’ai craqué dans 2 couleurs, mais qui a eu une fâcheuse tendance à s’estomper au lavage. A voir donc à l’usage… La doublure est un tissu vert d’eau avec des plumes de chez Les Coupons de St Pierre.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Heureusement, les schémas d’explications sont très bien faits pour les étapes un peu délicates et, un pas après l’autre, je finissais rapidement l’extérieur de la veste pour arriver à la doublure. Il est vrai que ça m’a pris un peu plus de temps, mais la encore en suivant bien les étapes, tout tombe parfaitement bien et je n’ai pas rencontré de difficulté particulière. Et quelle fierté d’arriver finalement à la phrase « Bravo vous avez terminé » avec quelque chose qui ressemble honorablement à la photo d’illustration ! PS : la tête crispée, c’est en option quand il fait 0 degré 😀

Une coupe impeccable pour un style masculin-féminin au top

Sur le rendu final, aucune déception, je retrouve bien le blazer impeccablement coupé que j’avais repéré dès sa sortie. Je n’avais pas trop l’habitude de ce style masculin-féminin sur moi, mais j’avoue que porté sur une tenue assez simple, ça donne vraiment du style. Reste plus qu’à attendre le printemps parce que d’un seul coup, ce n’est plus vraiment de saison…

Concernant le patron en lui-même, c’est vraiment une bonne surprise car cela m’a permis de réaliser un vêtement que je pensais trop complexe pour moi de façon assez simple et rapide. Le seul avertissement que je peux donner est que c’est quand même un patron pour couturières « assez expérimentées » car les instructions sont parfois assez succinctes (je me suis un peu raccrochées aux schémas).

Bref, maintenant je peur dire « Avec doublure, même plus peur ! ». Vivement un prochain manteau bien d’hiver …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close